Influences (2016)

« Influences, un jeu photographique »,
aux éditions de la Martinière, 160 pages, 29 E

L’idée de ce livre est né lors de mes Workshops. Souvent, au moment du bilan final, on me demandait une liste de noms de « grands photographes » à connaître. Etablir un palmarès objectif m’a toujours semblé impossible. En revanche, je pouvais parler de ceux qui m’ont inspiré dans ma façon de photographier. Ainsi est né ce livre où 51 auteurs se succèdent chronologiquement, d’Eugene Atget à Stéphane Couturier. Le premier est né en 1857, le second en 1957, ainsi je visitais 100 ans de l’histoire de la photo en mêlant esthétique et pratique, petite et grande histoire…

Depuis une dizaine d’années, la photographie a profondément changé. Elle a quitté son isolement pour intégrer le monde et le marché des « Beaux Arts ». L’approche technique n’est plus la porte d’entrée naturelle pour y accéder. Tout le monde devient facilement photographe et beaucoup s’espèrent aussitôt artistes…  C’est pourquoi un retour à l’histoire de la photographie et aux « auteurs » majeurs s’avère, je crois, fondamental. Rechercher les noms des photographes qui m’avaient consciemment ou inconsciemment influencés m’a permis de répondre à cette redoutable question : qu’est ce qu’un « Grand Photographe ? ». C’est peut-être, justement, un artiste qui influence les autres…

Ma première liste d’auteurs contenait 118 noms, puis 90, 75 pour enfin se stabiliser à 51. Un choix injuste, radical, subjectif. Telle est la règle du jeu. C’est ainsi que fonctionne le principe d’inspiration, il est basé sur l’emprunt, sur le hasard des rencontres et des lectures. J’ai aussi voulu faire émerger des noms moins connus afin d’inciter les lecteurs à découvrir des œuvres peu médiatisées. Mais avant tout j’ai choisi de mettre en avant des notions photographiques singulières qui relèvent autant de la « philosophie » personnelle que de la seule dextérité technique.

Aujourd’hui, je considère cet ouvrage pratique comme un jeu de pistes. Il permet, je l’espère, de mieux cerner la psychologie de l’acte photographique. Plus que jamais je pense qu’une photographie réussie naît d’un étrange mélange de soudaineté et de patience, de fulgurance et de strates de culture visuelle. Elle arrive, tel un hasard objectif, dans des moments inattendus, et il faut souvent le recul du temps pour s’en rendre compte.. JCB

 

 

 


Tous les contenus de ce site
© JC Béchet

Site conçu sur WordPress
Designed by Graph Paper Press